Un OS tourne bien en bare metal (en dur), mais n’est pas spécifiquement conçu pour être virtualisé. Des jeux étendus d’instructions existent sur la plupart des processeurs récents pour améliorer les performances très en dessous de la couche logicielle, mais néanmoins on devra toujours installer des programmes supplémentaires dans les VM (Guest Additions) pour permettre à l’hôte de converser directement avec l’OS invité, rien que pour améliorer les performances, avoir un support OpenGL, etc.

Attention, les containers ne sont pas vraiment des VM au sens premier. Ils partagent beaucoup de ressources logicielles avec leurs hôtes. En sécurité informatique, pour isoler plusieurs web par exemple, on préférera les machines virtuelles. Il y a actuellement deux grandes solutions pour la virtualisation grand public : Oracle VirtualBox et Vmware. J’ai une préférence pour ce dernier, même si son concurrent gratuit se défend bien sur les dernières versions, notamment avec le support de la para-virtualisation.


Installation des Guest Additions – VIRTUAL BOX

Pour VBox, c’est simple. Soit vous avez le disque présent dans l’installation par défaut et vous le montez dans le Guest comme suivant :

Soit vous récupérez la bonne image disque sur le dépôt officiel : http://download.virtualbox.org/virtualbox/ , puis vous la montez dans la VM.


Installation des Guest Additions – VM WARE

Même chose ici, si vous avez le disque et que vous pouvez le monter dans la VM :

Si vous n’avez pas l’option ou qu’elle est grisée, allez directement à l’étape 2.


Déploiement des Guest Additions – VIRTUAL BOX

Une fois le disque inséré, il ne reste plus qu’à le monter :

mount /media/cdrom

Pour Windows, il sera monté automatiquement dans l’explorateur de fichiers.

Puis on exécute le bon script :

 bash VBoxLinuxAdditions.run

Attention : Adaptez selon l’OS du Guest et selon la version de l’image disque des additions. Le script ne s’est pas toujours appelé VBoxLinuxAdditions.run

Si on doit désinstaller les logiciels supplémentaires, on passe un argument dans le même script comme ceci :

bash VBoxLinuxAdditions.run uninstall

Déploiement des Guest Additions – VMWARE

Si vous avez un disque, c’est exactement la même chose, on le monte puis on exécute le script correspondant à la version du Guest :

mount /media/cdrom
bash <script4guest>

Maintenant si vous voulez gagner du temps et que le l’hôte est une machine Linux, Solaris ou FreeBSD, il existe dans les dépôts deux packets intéressants : open-vm-tools et open-vm-dkms. Ces packets sont plus ou moins des versions compatibles et sous licence GPL-2 des Vmware Tools. Vous trouverez le Git Hub du projet ici : https://github.com/vmware/open-vm-tools

Pour une machine Debian-Like :

apt install -y open-vm-tools open-vm-dkms

Laisser un commentaire