J’ai censuré cet article. Ce n’est pas mon genre, mais je ne suis pas con non plus, ça aurait pu me fermer des portes intéressantes.

Je n’allais pas très bien lors de la rédaction de cet article, sachez juste que j’en mettais plein la gueule à la fac.

[…]

J’espère que j’aurais du temps entre deux équations différentielles pour faire de vraies choses, faire des PCB, les monter, faire les boîtiers, faire des mesures, améliorer un prototype, le vendre, me faire de l’oseille pour faire encore plus de projets intéressants.

Le gros soucis c’est la thune. Makers, lisez bien. Sans argent vous ne ferez rien.

J’avance dans le noir, avec ma propre lumière. Elle brille de plus en plus forte, de plus en plus loin et j’avance de plus en plus vite.

Vive la science, vive la passion et vive les gens qui ne se posent pas de limites. Ils sont le sang des nouveaux mondes, sans même encore le savoir.

« Je ne sais pas faire la guerre comme un homme, mais je sais quand le vent va tourner »

Cécile Corbel – La Fiancée

 

Catégories : Feelings

Laisser un commentaire