Certains passages ont étés amendés afin de respecter, sur ma proposition, le droit de réponse et de correction d’André Pierronnet.

Avant tout, je respecte les électrosensibles. Ils ont un soucis de santé et sont souvent en réelle souffrance. Mais d’après les sources scientifiques actuelles je réfute la thèse de l’origine de ces troubles, à savoir les champs électromagnétiques.

Pour ceux qui ne veulent pas tout lire, n’achetez pas ce filtre. Sous aucun prétexte. 


Tout allait bien ce soir là. J’était confortablement assis dans mon siège à terminer mes nouveaux drivers de puissance quand soudain …

Je n’ai pu m’empêcher d’être pris de violents vomissements à la lecture de cet article. Déjà dès le sous titre l’attaque se révèle être très vive et me percute de pleine face :

Mais ça, c’est certain. Félicitation au fondateur de BIOVOLT PROTECTS pour cette fine analyse, il y a en effet beaucoup, beaucoup de fric à se faire dans le domaine de la santé, comme nous allons le voir.


Les études

Voici quelques liens menant à de vraies études et papiers réalisées par de vrais scientifiques dans de vrais laboratoires.

Je cite également un rapport général d’étude datant de 2005 (+10 ans, je sais …) :

« The symptoms described by ‘electromagnetic hypersensitivity’ sufferers can be severe and are sometimes disabling. However, it has proved difficult to show under blind conditions that exposure to electromagnetic fields can trigger these symptoms. This suggests that ‘electromagnetic hypersensitivity’ is unrelated to the presence of electromagnetic fields, although more research into this phenomenon is required. »

Quelques articles intéressants de journaux :


Le CV de l’Instigateur

Nous reviendrons plus tard vers l’article. Flânons en attendant dans le monde magique des ondes et de l’imaginaire de notre nouvel ami. Avant d’aller plus loin, revenons sur le parcours technique d’André Pierronnet, fondateur de son état de BIOVOLT PROTECTS.

Nous avons donc un ingénieur, si tenté que l’on puisse être ingénieur dans la bouffe pour chats et les plats préparés, ayant le parcours de formation suivant :

Notre ami aurait donc travaillé chez Sanofi (Vaccins, Leader Mondial) et Tournay Biotechnologies (extraction de principes naturels) , racheté en 2012 par Nexira, plus ou moins dans le domaine des plantes. Egalement chez Ice Water, société spécialisée dans le domaine de l’eau potable. C’est corroboré par sa description :

JADIS ingénieur en process agro-alimentaire, j’ai longtemps géré des projets d’ingénierie en industrie et en bureau d’études dans les domaines de la nutrition santé, de l’eau et de l’industrie pharmaceutique en France et à l’étranger.

Tout cela est très intéressant, mais il est évident notre ami n’a pas les compétences requises pour comprendre les phénomènes physiques qui se cachent derrière les notions de rayonnement et de compatibilité électro magnétique (CEM). Son cursus de formation n’aborde à priori pas le sujet et son expérience ne touche pas de près ou de loin le domaine des ondes. Ce n’est donc qu’à priori un entrepreneur sur le projet BIOVOLT PROTECTS … A priori.

Il se dit lui même électrosensible :

Je vous laisse juger par vous même des prix pratiqués :


La gifle

C’est là, ici et maintenant que se situe le point risible qui mène ton projet à tomber inlassablement dans les chiottes de l’innovation, cher André. Ta solution de réduction des EMI n’aidera pas les électrosensibles à guérir. Tu vends le dispositif sur cette promesse mensongère.

Point à point :

AUJOURD’HUI, j’ai créé la société BIOVOLT PROTECTS, spécialisée en travaux d’électricité générale et biocompatible et en travaux de plomberie en cuivre pour le sanitaire et le chauffage.

L’électricité est un domaine complexe qui s’enrichit tous les jours de nouveaux produits et de nouvelles technologies. EDISON inventa l’ampoule et VOLTA la pile, aujourd’hui nous utilisons enfin le soleil pour produire notre électricité et diminuer notre impact sur la planète.

Tu mêles électrosensibilité et bio-impact en plus d’hygiène de vie, c’est déjà fallacieux comme raisonnement. Tu surfes sur le greenwashing ambiant, et pourtant tu proposes un appareil qui ne dispose d’aucune utilité au delà de l’effet placebo (cf sources) et qui n’est sans doute qu’un pauvre filtre LC de puissance dont les composants sont fabriqués à bas coût par des chinois et assemblés en France. Tu profites également du bashing général (et justifié pour d’autres raisons) sur le compteur Linky pour faire ton beurre alors que ce dispositif a passé toutes les homologations aux normes Européennes et Françaises.

Droit de réponse :

Le lien homologations  dans votre article ne donne aucune justification sur les résultats des homologations que le compteur auraient obtenu mais ne porte que sur une étude de l’ANSES qui indique que les seuils sont respectés dans leur mesures. Cela ne constitue aucunement une quelconque homologation.


AUJOURD’HUI, j’ai créé la société BIOVOLT PROTECTS, spécialisée en travaux d’électricité générale et biocompatible et en travaux de plomberie en cuivre pour le sanitaire et le chauffage.

Je rappelle qu’il suffi de posséder une habilitation électrique de type B1R pour se dire électricien. Cette habilitation est une reconnaissance de l’employeur donc n’importe qui peut se dire électricien. On retrouve par exemple des boulangers dans les équipes de déploiement du Linky. J’ai personnellement passé cette habilitation en deux jours.

Droit de réponse :

Ce que vous avancez est faux, il ne suffit pas d’une habilitation électrique pour être électricien, pas en tant que chef d’entreprise. Il faut prouver l’obtention d’un titre professionnel de niveau IV ou d’un diplôme de l’éducation nationale minimum CAP. L’habilitation n’est en effet qu’une formalité qui sanctionne le suivi par l’employé d’une formation sur les risques des travaux électriques et certainement pas un diplôme de capacités. C’est la responsabilité du chef d’entreprise de délivrer sa confiance au salarié sur la base de son habilitation.


Cependant, nous sommes de plus en plus soumis à des perturbations électriques de toutes parts.

C’est vrai, certes. Je rappelle que la grande majorité – si ce n’est la totalité des études sérieuses –  n’ont pas conclues à une quelque affectation de la santé humaine par des ondes du quotidien. J’entend par ondes du quotidien le Wifi, les GSM, le secteur … On parle de niveaux d’énergies faibles à très faibles.

Cette étude réalisée en double aveugle particulièrement : Are some people sensitive to mobile phone signals? Within participants double blind randomised provocation study

Savez-vous que les fils électriques de votre logement, de votre salon, de votre chambre, de vos cuisines et salles de bains ainsi que vos appareils électroménagers sont des émetteurs de champs électromagnétiques ?

C’est vrai ! Et alors ? Les ordres de grandeurs sont infinitésimaux et n’affectent pas la santé humaine. Je cite l’IRNS :

Quel que soit le type de champ électromagnétique, certaines personnes se plaignent de symptômes non spécifiques tels qu’asthénie physique ou musculaire voire douleurs musculaires, fatigue, pertes de mémoire ou apathie contrastant avec une irritabilité anormale, troubles du sommeil, maux de tête, vertiges, malaise… L’inquiétude vis-à-vis de ce risque peut elle-même induire des effets sans rapport avec le risque réel.

Pour ces symptômes, non spécifiques et réversibles, il est difficile de préciser le rôle de l’exposition aux champs électromagnétiques, qu’elle soit environnementale ou professionnelle.

« A l’heure actuelle, les études scientifiques ne permettent pas d’établir un lien entre les symptômes ressentis par les personnes hypersensibles et une exposition prolongée ou non à des intensités de champs électromagnétiques rencontrés dans notre environnement quotidien.
De la même façon, il n’a pas été prouvé que les personnes électro sensibles réagissent de manière plus précoce que les personnes non sensibles à la présence de champs électromagnétiques.
En revanche, il est admis que les personnes hypersensibles aux champs électromagnétiques sont en état de réelle souffrance et celle-ci doit être prise en compte lors de traitements principalement centrés sur la prise en charge sanitaire des symptômes dans un cadre pluridisciplinaire.
Dans tous les cas, il est admis que cette prise en charge soit effectuée le plus tôt possible après apparition des premiers symptômes. »

Je conseille très vivement la lecture de cet article. Il permet de remettre en contexte le niveau de dangerosité des champs statiques, électromagnétiques, de la THF … Parce que oui et pour les néophytes, les ondes et le reste c’est dangereux quand « c’est trop fort » ou que « c’est trop concentré ».

Notre organisme réagit dès lors qu’il est soumis à des champs électromagnétiques.

Tu te donnes en spectacle. C’est surtout le portefeuille de tes clients qui réagit quand tu vas les voir avec des offres miracles, en soignant un phénomène plus psychosomatique qu’autre chose. Certains ressentent même les symptômes en voyant une antenne, même quand elle n’est pas active.  Il faut à ces gens un suivi psychologique et pas un filtre secteur en or massif.

Ils ont peurs des ondes et développent des symptômes en conséquence qui ne seront pas soignés par ta solution technique.

Pose toi la question si tu es vraiment électrosensible, pourquoi la presse scientifique discrétise ton combat alors que les seules sources d’infos sur ta pathologie sont des sites comme ça sans sources et sans arguments :

C’est sûrement une conspiration des méchants scientifiques, hein ?

Les micro-ondes de votre four, les ondes de votre téléphone portable, les ondes de votre radio-réveil sont des champs électromagnétiques (CEM).

La CEM, c’est la Compatibilité Electro Magnétique. Autrement dit l’influence du rayonnement induit d’un objet sur son environnement ou son affectation par des rayonnements externes, il y a déjà un problème de vocabulaire. Encore une fois tu manipules les ordres de grandeur n’importe comment, les densités de flux générées dans les magnétrons de micros ondes ne sont pas comparables avec celles des bornes Wifi. 1kW contre quelques milliwatts, j’ai vraiment besoin de sortir la calculatrice ? Et le radio réveil, sérieusement ?

Un corps soumis à des champs électromagnétiques d’intensité variable REAGIT. Il absorbe ces CEM et peut réagir en chauffant, vibrant, se contractant, modifiant son fonctionnement initial normal.

J’ai vu des raisonnements analogues dans l’électronique audio, les gens lisent des livres, se renseignent sérieusement sur un phénomène, et finalement tirent des conclusions complètement faussées par les ordres de grandeurs parce qu’ils n’ont rien mesurés. Oui, le phénomène existe. Non, il n’est absolument pas quantifiable à l’échelle humaine. Non, ces effets ne sont pas dangereux. Non, ils ne sont finalement pas assez grands pour perturber un organisme.

Je cite l’INC sur Linky :

Pour ce qui est des champs électriques, le niveau moyen émis par le compteur Linky est de 1 V/m à 20 cm du compteur quand il ne communique pas. C’est le même niveau qu’un compteur électrique classique. Lorsque le compteur électrique communique en utilisant la technologie CPL, l’ANFR constate une exposition supplémentaire de l’ordre de 0,1 V/m (toujours à 20 cm). Au maximum, l’ANFR a constaté une valeur de 1,3 V/m pour un compteur dit de « technologie G3 » (les compteurs qui seront le plus installés), quand il communique, soit plus de 60 fois en dessous de la valeur limite réglementaire. 

Encore une fois tu es ridicule sur les bases techniques. On ne s’improvise pas électronicien.

Le cerveau et le corps humain sont des machines électriques. C’est pour cela que l’examen du cerveau s’appelle un ELECTRO-encéphalogramme. Et ces CEM viennent perturber les ordres de marche envoyés par le cerveau. Dans ces conditions, des pathologies peuvent apparaître : migraines, insomnies, dérèglement hormonal, agressivité, troubles du comportement voire plus grave.

Là, c’est le délire le plus total. Tu véhicules des légendes urbaines et des conneries de comptoir. Commence par définir sérieusement ce que ce sont ces fameux « ordres de marche du cerveau ». Je dois sans doute comprendre que je trouverais l’explication dans ta thèse ?

Je suis concepteur de résonateurs Tesla, je t’invite à te renseigner sur la nature des champs électriques et magnétiques générés par un dispositif de ce genre. Et je ne ressens strictement rien à proximité de mon dispositif, pas plus que Nikola Tesla à son époque, qui est d’ailleurs mort vieux en passant sa vie entouré de champs.

Tu te dis électrosensible, sans doute pour mieux faire passer la pilule, et en ce sens tu ne recules devant rien pour le marketing et le business.

Et ne dormez-vous pas pendant 8h par nuit tous les jours de votre vie (1/3 de sa vie est passée dans son lit !) avec des fils électriques derrière votre tête pour les lampes de chevet, les interrupteurs, etc. ? Votre réveil est à côté de vous la nuit ? Votre portable et le téléphone sans fil aussi ? Et le Wi-fi est activé chez vous ou chez votre voisin ?

Et les premiers hommes, tout comme nous de fait, ne vivaient ils pas sous une énorme usine à rayons appelée … Soleil, par hasard ? Je te rappelle que le rayonnement visible est lui aussi un rayonnement électromagnétique ! Cache toi dans le noir alors ? Comme ça au moins on ne te verra plus !

Ensuite, je n’ai pas compris le délire du champ EM généré à partir de circuits ouverts en très basse fréquence. Alors si on coupe l’interrupteur on se prend quand même des ondes ? Le champ magnétique dépend directement de la dérivée du courant circulant dans le conducteur. Pas de courant = pas de champs magnétique.

Attention pour les néophytes : ce n’est plus vrai quand la longueur d’onde correspond à l’ordre de grandeur de la ligne de transmission. Mais à 50Hz la longueur d’onde est approximativement de … 6000 Km. Donc bullshit

Tu crois vraiment ce que tu dis ou c’est juste un cruel manque de notions de bases ?

BIOVOLT PROTECTS conçoit et réalise des installations électriques saines dans les pièces de vie de chaque habitation pour éliminer ou diminuer les perturbations électromagnétiques de votre environnement. Il est même possible de couper la pénétration des ondes des antennes relais de téléphones portables plantées en face de chez vous.

On retrouve la thématique bio-pour-la-santé importée de l’ingénierie agroalimentaire et de concepts maketing issus de la publicité. Sauf que tu n’es pas ici sur ton terrain mon grand. La magie des ondes ça marche peut être avec quelques gogos mais dans ce domaine tu trouveras des ingénieurs et des chercheurs avec des appareils de mesure, des calculs et des connaissances. BIOVOLT PROTECTS c’est surtout une solution miracle à un problème qui n’existe pas (électrosensibilité), pour 600€ TTC premier prix.

Retourne préparer de la bouffe pour chats et n’essaye pas de te prendre pour un scientifique !


L’Achèvement

Maintenant que nous avons cerné le personnage, revenons à l’article de SudOuest :

J’aimerais que BIOVOLT PROTECT explicite cette notion de réseau électrique à l’équilibre, l’entreprise semble avoir mal compris la notion de charge du réseau. Non, Linky ne sera pas un nouveau moyen révolutionnaire de réguler la charge du réseau, il permettra tout au plus de mieux observer les demandes et de couper des zones entières dans l’urgence pour préserver les services critiques. Dans la réalité on observe et régule la charge du réseau en direct par différents moyens, principalement par anticipation et ensuite par observation et régulation de la fréquence secteur.

Je conseille la vidéo d’ElectroBidouilleur sur le sujet.

Le ciblage marketing est très orienté anti Linky.

Ah, le sujet Linky. Le fameux Linky. Les arguments à son encontre sont variés :

  • Renouvellement des concessions
  • Perturbations électro-magnétiques (CPL)
  • Partage de données privées
  • Inutilité
  • Hausse des factures
  • Suppressions d’emplois
  • Incendies
  • Délestage de charge

Je n’aborderais pas les autres sujets mais en ce qui concerne l’électrosensibilité, c’est du bullshit. D’abord, le compteur ne ne génère pas de champs électromagnétiques en champ proche, à quelques centimètres. Il reste dans les tolérances. Tout les appareils doivent passer des certifications aux normes FR/EU extrêmement contraignantes (et chères …), et spécifiquement sur les émissions possibles de rayonnements. Linky n’y échappe pas. Et puis avec quelques watts de consommés en direct ça va être difficile de rayonner quoi que ce soit … (Pour ça je n’ai pas de sources par contre, étrange).

EDIT : Je rajoute l’excellente vidéo de Deus Ex Silicium sur le sujet. Très intéressant.

Ensuite, le CPL G3 n’est pas une technologie dangereuse. Le CPL – Courant Porteur en Ligne – est une technique qui permet de superposer au 50Hz secteur une ou plusieurs autres fréquences dans le cadre de la version G3, et de passer des informations en modulation de fréquence dans la bande 9 – 95 kHz (CENELEC A). Cette bande est spécialement dédiée à ERDF pour ne pas perturber les autres dispositifs commerciaux.

Pour les néophytes, on génère deux porteuses à 63.4kHz et 47kHz et on fait varier leurs fréquences de 9kHz à 95kHz. C’est cette variation qui représente numériquement l’information, comme la radio FM classique.

Les puissances sont vraiment ridicules et encore une fois, ce genre de rayonnement basse fréquence à très basse énergie n’est pas dangereux pour le corps humain, cf le site de l’INC.

Investir 70k€ dans un programme de recherche & développement ne fait pas de toi un expert des filtres de puissance, d’autant quand l’objectif même est injustifié (affectation des électrosensibles). 600€ pour une boîte qui ne contient qu’un condensateur et une bobine, c’est du foutage de gueule. Et encore, ça c’est le bas de gamme !

Si je me suis trompé et que ton produit contient réellement une solution active et innovante de réduction des émissions EMI, je t’invite à m’en envoyer un pour que je puisse le désosser, je te garanti une exploration objective et scientifique de ton produit. Honnêtement, je doute trouver autre chose qu’un bloc fondu dans une résine opaque et contenant tout au plus deux ou trois composants passifs.

En achetant ce produit, vous acceptez de payer 10 fois le prix d’un filtre secteur adjoint d’un disjoncteur. Et même si ce filtre nettoie correctement la tension secteur qui arrive chez vous, la simple présence d’une alimentation à découpage classique (ordinateur, télé, chargeurs …) induit déjà un rayonnement dans l’installation. Ton filtre n’est pas efficace sur les appareils en fonctionnement au sein même du domicile, donc prendre l’exemple d’un radio réveil est complètement débile et montre un problème de connaissances. Avant d’arriver à ton filtre les fréquences parasites générées par les appareils environnants auront bien assez le temps de rayonner dans la pièce et sur le chemin du compteur qui fait parfois plusieurs dizaines de mètres et représente une impédance non négligeable !

Et encore une fois, la présence de ces champs est un non problème vu les ordres de grandeur, cf les sources.

600€ pour cette version monophasée avec disjoncteur.

Le cœur de l’article contient encore plus de bullshit :

André, ton profil est typique, tu n’est pas un ingénieur compétent en électronique mais un spécialiste de la communication, ça se voit sur ton site, sur ton CV et surtout dans ton discours. Tu surfes sur une vague qui te portera loin mais que je dénonce : le problème électrosensible n’est pas lié à la présence de champs électromagnétiques et ne sera pas réglé par la mise en place d’un bête filtre de puissance, aussi cher et perfectionné soit il. Je le dis parce que des études sérieuses le montrent.

Et ce n’est pas parce que des investisseurs financent le délire de BIOVOLT PROTECT que ça légitime le projet, ils ont flairés comme eux l’attrait et la perspective de gros bénéfices.

Le sujet est populaire et en ce qui concerne sa santé le Français moyen ne lésine pas sur les moyens. C’est un scandale de jouer sur cette corde sensible pour se faire des montagnes d’oseille. Les gars, vous ne voudriez quand même pas que votre filtre secteur en or massif soit remboursé par la sécurité sociale ? André, tes arguments puent tellement le marketing que je n’ai plus rien à dire dessus !

Là c’est le pompon. Je cite : « notamment les panneaux photovoltaïques, installés dans les 500 mètres ou encore les bornes de recharge de véhicules électriques ». Les gars ne reculent devant rien et sont tellement forts en marketing, je suis certain qu’ils arriveraient à convaincre un électrosensible de se foutre un filtre à 1000€ dans le cul pour réduire le rayonnement sur sa prostate ! Non mais sérieux vous débitez un flot de connerie, il faut savoir encaisser ! 

Merci au journal de recadrer en citant une étude un peu plus sérieuse de l’ANSES, étude pilotée par des chercheurs diplômés utilisant de véritables méthodes scientifiques :

Les 40 experts, mobilisés pendant près de quatre ans, ont investigué un grand nombre d’hypothèses pour comprendre ces symptômes. Toutefois, les connaissances scientifiques actuelles ne mettent pas en évidence de lien de cause à effet entre les symptômes dont souffrent les personnes se déclarant EHS et leur exposition aux ondes électromagnétiques. Néanmoins, les symptômes, qui peuvent avoir un retentissement important sur la qualité de vie de ces personnes, nécessitent et justifient une prise en charge adaptée par les acteurs des domaines sanitaire et social.

Anses


Conclusion

Je n’aime pas les méthodes d’ERDF, pas plus que je n’aime cette entreprise avec qui j’ai eu des soucis de compteur coupé en plein hiver par un froid glacial et dans l’indifférence la plus totale. Je dénonce l’imposition violente, unilatérale et forcée d’un compteur qui remonte des infos privées d’une façon inadmissible, d’autant quand ERDF se permet de jouer avec le RGPD.

Mais jouer sur l’électrosensibilité, l’énergie verte, la réduction de la pollution EMI et le greenwashing, globalement du pur merchandising, en décrédibilisant au passage toutes les études sérieuses sur le sujet et dans l’unique but de se faire du pognon en vendant un bête filtre secteur à prix d’or, ça m’énerve et je le dénonce.

Donc si vous êtes électrosensible, n’achetez pas cette daube inutile et allez plutôt consulter un professionnel de la santé qui saura vous prendre en charge.

Si vous voulez vraiment vous protéger des agressions extérieures, essayez déjà de ne pas acheter et manger les plats préparés et autres merdes insipides et dégueulasses vendues dans les rayons des supermarchés et conçues par des ingénieurs en agroalimentaire dans la grande distribution. Clin d’œil, André.

J’attend ton droit de réponse.


Droit de réponse :

Monsieur Douay, j’ai le plasir de vous informer officiellement avoir déposé en août 2018 une plainte nominative à votre encontre pour injures publiques et diffamation auprès du tribunal de grande instance de Bordeaux suite à une constatation d’huissier établie en date du 13 juillet 2018 sur votre blog traitant de BIOVOLT PROTECTS PROTECT.

Les propos que vous tenez à mon encontre ne sont simplement pas tolérables car vous discréditez de nombreuses personnes électrosensibles dont la souffrance est réelle et commence à être reconnue par les autorités sanitaires et judiciaires, les ingénieurs des industries agro-alimentaires ainsi que les sociétés pour lesquelles j’ai pu travailler. Votre discours est tellement obséquieux qu’il en devient ridicule et que l’on comprend vite à la lecture de votre production écrite que vous n’avez pas compris l’enjeu de santé public que des centaines de communes et des centaines d’associations de consommateurs et de malades mettent en avant depuis bientôt 2 ans, voire plus pour les associations d’électrosensibles.

Vous attaquez les fondements de mes connaissances scientifiques à la lumière de mon CV que vous avez épluché sur les sites de Linkedin et Viadeo. Est-ce à dire que ces informations sont exhaustives de ma personnalité ? J’ai oublié de préciser que je savais faire la cuisine, le thé et faire bouillir de l’eau. Cela dois beaucoup aider à la compréhension de ma personne et de mes compétences.

Pour ma part, le filtre ZEN PROTECT a été conçu pour bloquer des parasites électriques de hautes fréquences appelés HFT Hautes Fréquences Transitoires véhiculés par le réseau électrique basse tension. Et il se trouve, que sur le réseau électrique, de nombreuses sources de parasites électriques se baladent dans les fréquences de 10 kHz à 1-2 MHz. Je ne souhaite pas stigmatiser le déploiement des compteurs communicants en France, mais il se trouve que mes clients trouvent des bénéfices à installer mon produit pour diminuer leurs expositions à ces HFT notamment générées par les appareils électroniques du quotidien, des onduleurs de panneaux photovoltaïques (tout comme les onduleurs pour ordinateurs) ainsi que selon leurs dires dans une certaine mesure les compteurs communicants.

Je m’attelle tous les jours à tenter d’apporter des solutions aux personnes qui me présentent des problématiques, que ce soient des problématiques techniques en électricité ou en plomberie (et oui, j’ai plusieurs métiers) qu’au niveau de la problématique des ondes sous différentes formes. Que ce soit pour les personnes EHS réagissant aux fréquences basses du courant électriques ou pour les hautes fréquences pour les personnes réagissant au WiFi ou aux antennes relais, même si ce ne sont pas les mêmes produits à mettre en place. Mais pour vous, il n’y certainement pas de problème puisque vous avez du le lire quelque part, étant donné que c’est la position officielle des sacrosaintes instances publiques.

Vous déshonorez votre école, le prestigieux Institut de Maintenance Aéronautique de l’Université de Bordeaux par votre vision étriquée de votre discipline et les propos orduriers que vous tenez. Je doute que le doyen de votre école apprécie le ton de votre article quand il le lira. Ni d’ailleurs vos futurs employeurs s’ils tombent sur votre article. Les employeurs hésitent toujours à recruter un collaborateur qui peut se montrer aussi vif dans son jugement et ses critiques, surtout envers les inconnus, car je vous le confirme, nous ne nous connaissons pas et à ma connaissance vous n’avez jamais tenté de me contacter pour que je vous explique les tenants et les aboutissants de ma démarche. Votre critique est donc uniquement basée sur votre pseudo-connaissance des problèmes des EHS et sur mon CV.

Les centaines de personnes que j’ai pu aider à retrouver une vie normale et un confort de vie à domicile grâce à la filtration des parasites électriques apportent plus de valeur que votre critique au vitriol sur ma personne ou le fruit de mon travail mais je souhaitait quand même vous dire que je ne vous oublierai pas de si tôt car de toutes façons, nous nous verrons au tribunal.

 

Entre-temps, si vous souhaitez me contacter, vous en trouverez bien le moyen.

 

André Pierronnet


Ma réponse :

Tu me fais bien rire !

Tu crois vraiment que j’ai publié sans montrer au préalable mon article à un scientifique, un vrai ? Tu crois que c’est en me menaçant que tu vas obtenir le retrait de cet article ? Je t’invite à l’envoyer au responsable de mon école, je t’invite également à te plaindre au doyen.

Tu n’as qu’à également contacter mes professeurs pour leurs expliquer qu’ils ne savent rien et que tu as la science infuse en matière de champs électriques. Après tout si l’ANCES se trompe c’est sans doute un complot mondial contre les électrosensibles ?

Les 40 experts, mobilisés pendant près de quatre ans, ont investigué un grand nombre d’hypothèses pour comprendre ces symptômes. Toutefois, les connaissances scientifiques actuelles ne mettent pas en évidence de lien de cause à effet entre les symptômes dont souffrent les personnes se déclarant EHS et leur exposition aux ondes électromagnétiques. Néanmoins, les symptômes, qui peuvent avoir un retentissement important sur la qualité de vie de ces personnes, nécessitent et justifient une prise en charge adaptée par les acteurs des domaines sanitaire et social.

Remettons les choses à leurs places, tu es un entrepreneur sans diplômes en ingénierie électronique qui a flairé une bonne affaire et je suis un étudiant qui démonte ta démarche parce que je tolère pas que tu te fasse de l’argent sur le dos de personnes en état de souffrance. 600€ le filtre ! 

Comme je ne suis pas une tête de con, j’ai par la suite envoyé un mail à André :

Salut André ! 

 

Je viens de voir ton message sur mon site web, je t’ai cité en droit de réponse.
J’entend tes critiques, mais dans mon article j’ai essayé de ne pas te diffamer – tout du long je cite des études et je source mes propos. Tu sembles avoir pris pour toi mes critiques dans l’analyse de ton CV : c’est un malentendu. J’émet des critiques sur ton projet et non sur ta personne. L’analyse du CV n’a pour but que de démontrer que ton cursus me paraît trop peu fourni en formations électrotechniques pour diriger un projet de développement de filtre secteur.
Je ne suis pas un gars méchant et je vois bien que mes propos t’on touchés. Si tu m’indiques les passages que tu juges diffamatoires, je pourrais les modifier ou les supprimer. 
En revanche, je ne retirerais pas l’article, je ne fonctionne pas comme ça.
Nos avis divergent sur ta solution technique, et au contraire de ce que tu insinues je respecte les électrosensibles, j’aimerais plutôt qu’ils aillent voir un médecin que de mettre un mois de salaire dans ta solution.
Corentin Douay

La réponse (j’ai supprimé la partie sur les amendements) :

Monsieur DOUAY,
Je vous remercie de votre réponse à mon commentaire, et de la publication de mon droit de réponse.
Je vous demanderai en tout premier lieu de cesser d’utiliser le tutoiement dans vos propos car nous ne nous connaissons pas et qu’il est déplacer de tutoyer un inconnu. Cela est aussi une marque d’absence de respect, mais ça, j’ai bien compris que vous n’en aviez pas pour moi. Je ne vous en demande pas, je souhaiterais simplement de la correction.
Aussi, comme vous me le proposez, je souhaite pas que vous supprimiez votre article mais que vous en retiriez tous les jugements de valeur que vous émettez me concernant. Vous ne connaissez pas mon parcours personnel et très peu mon parcours professionnel,  juste ce que j’ai bien voulu publier sur mon CV. Il se trouve que vous me malmenez violemment sur mes soit-disant bases électrotechniques inexistantes. Les compétences acquises au cours d’une vie ne sont pas toutes sanctionnées par des diplômes ou des formations et il est un peu rapide de dire que je n’ai pas les compétences nécessaires pour mener à bien un projet de conception de filtre secteur. C’est ce que vous pensez même si ce n’est pas vrai.
Pour mener un projet technique et industriel, j’ai toutes les compétences requises et c’est un de mes points forts. Le projet a été construit autour d’une équipe de professionnels techniques électroniciens et un bureau d’études en conception électronique, pour aboutir au filtre Zen Protect. Le rôle d’un chef d’entreprise n’est pas d’être celui qui sait tout mais d’être celui qui sait orchestrer les compétences de ceux qui savent, autour d’un projet.
[…]
Au cours de votre article, vous confondez 2 sociétés que sont la société BIOVOLT, qui a pour objet les activités d’installations électriques traditionnelle et bio-compatible et les installations de plomberie sanitaire et chauffage et la marque BIOVOLT PROTECTS portée par la SAS BIOVOLT dont je suis le gérant qui a pour objet l’étude et la conception de produits de protection électromagnétique. Même si ces 2 entités se ressemblent beaucoup par le nom, les activités sont différentes. Merci de ne pas confondre, de corriger votre article et de supprimer ce qui concerne la société BIOVOLT, travaux électriques, électricité biocompatible et plomberie dont je suis également le gérant.
Enfin, Je vous remercie de réécrire correctement le nom de ma société CORRECTEMENT qui s’écrit BIOVOLT PROTECTS et non pas Biovolt Protect comme vous l’écrivez partout dans votre article.
Vous avez le droit de critiquer une solution technique que vous trouvez inutile et d’être en désaccord sur mes conclusions, mais vous avez aussi le droit de le faire dans le respect de la personne que vous critiquez. Aussi, je vous demande de modifier l’intégralité du tutoiement dans votre article et de passer au vouvoiement, cela montrera plus de respect par rapport à vos critiques et non pas du mépris comme cela transparaît. Cela n’amène rien au discours.  
Enfin , je tenais à vous préciser que l’article a été écrit par un journaliste économique du journal Sud-Ouest et qu’il a tourné son article uniquement sur le côté financier et il a totalement occulté la partie essentielle du projet qui est la création de solutions spécifiques pour des problématiques singulières non reconnues aujourd’hui par les autorités. Vous avez le droit de penser qu’il n’y a pas de problèmes particuliers avec l’électricité, les champs électromagnétiques et les compteurs communicants, je le respecte, mais le côté financier n’est pas la base de ma démarche. Le but de la levée de fonds était d’amener plus de sécurité financière pour développer l’entreprise et créer des emplois de proximité afin de mieux étudier l’origine des troubles des électrosensibles donc mieux les comprendre pour mieux les aider. 
J’apprécierais que vous effectuiez les corrections et ajustements que je vous demande, ce qui montrera votre bonne volonté et votre souhait d’aller de l’avant dans le respect du travail d’autrui. 
Votre article est plutôt bien documenté sur le fonds scientifique mais montre votre point de vue sous l’angle de la certitude. Il se trouve que je ne partage pas la position officielle (pour le moment) car mes expérience m’indiquent le contraire. Il ne s’agit absolument pas d’un esprit de la théorie du complot et je vous demande de respecter les points de vue divergents des vôtres.
Les modifications objectives de votre article m’inciteront à lever la plainte déposée au tribunal de Bordeaux, car je n’ai aucune envie de rentrer dans les arcanes judiciaires pour cela. J’ai d’autres sujets beaucoup plus intéressants à financer que des frais d’avocats. Je voulais juste, à travers cette démarche officielle et symbolique, vous signifier que l’on ne peut pas dire n’importe quoi sur n’importe qui n’importe comment. 
J’espère que vous comprendrez le sens de ma démarche et que nous en resterons là.
Cordialement.

André Pierronnet


Mise au point finale :

En ce qui me concerne cette affaire est déjà loin, ça en restera là. Je pense que tout le monde possède maintenant assez d’éléments pour juger de l’utilité de cette solution technique.

Et clairement, elle est inutile, laissez cette estouffade là où elle aurait dû rester : 

T’as vu André, j’tais pas mis un chiotte sale !



5 commentaires

jay · 18 juin 2018 à 20 h 39 min

DROIT DE RÉPONSE :

« Pose toi la question si tu es vraiment électrosensible, pourquoi la presse scientifique discrétise ton combat alors que les seules sources d’infos sur ta pathologie sont des conneries comme ça sans sources et sans arguments : »

J’ai un peu de mal avec cette formulation concernant mon site (electrosensible.info). Premièrement, toutes les informations sur mon site, sauf celles qui proviennent de mon expérience personnelle, sont sourcées. deux, votre appréciation sur la qualité des informations que vous décrivez comme des « conneries » est un peu fort de café sachant qu’elles proviennent généralement soit d’études scientifiques ou d’institutions tout à fait officielles ou encore d’articles de presse. Je vous serais donc grès de supprimer mon site de votre liste de sites qui seraient indésirables et qui sont dénigrés au passage par vos propos.

Bien cordialement,

Prieur Jérôme

Ps : Attention à ce genre de discours vindicatif, ils pourraient être facilement considérés comme diffamatoire, pour rappel c’est du pénale quand il s’agit d’un particulier, je vous met le lien vers l’article en question, au moins vous ne pourrez pas dire que ce n’était pas sourcé 😉 https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006419738&cidTexte=LEGITEXT000006070722

Corentin Douay · 18 juin 2018 à 21 h 56 min

Si vous aviez suivi le lien vous auriez vu que je critique pas votre site mais les liens en référence sur votre page /lien. J’avais trouvé le rassemblement de sources foireuses assez éloquente. Mais vous avez raison, je clarifie ça.

Néanmoins votre commentaire est intéressant.
Voici une partie de vos sources sur votre page conseils, prises au hasard :
https://electroallergique.files.wordpress.com/2013/06/flyersyndromesite.pdf – +10ans
https://www.youtube.com/watch?v=yYfDKzueMOA – Votre chaîne, ce n’est pas une étude
https://rutube.ru/video/d73fa2e3483724b4725ca7e6e8569891/ – Vidéo non sourcée
http://www.next-up.org/pdf/nouvel_obs_cancers_st_cyr_ecole.pdf – Une critique d’un rapport officiel de la DDASS et de l’INVS sans argumentaire
http://www.danger-sante.org/danger-lignes-haute-tension/ – Intéressant, un article monté sur une conclusion partielle d’étude et les propos de NKM. Ça ne vaut rien, et de toute façon les études sont trop vielles.
http://lesondesmobiles.fr/index.html – Ce n’est pas une étude

Quand vous ne citez pas vos propres articles (l’auto-citation n’a aucune valeur et révèle un goût prononcé pour son propre appendice), vos sources viennent directement de la presse lambda qui souvent reprennent n’importe comment les conclusions d’études.

En revanche, il est clair que votre site ne ressemble en rien aux daubes sans noms qui figurent sur votre page /liens, ça je vous le concède.

Merci du fond du cœur pour votre rappel au texte de loi, c’est sans doute parce que vous n’aviez pas assez de background pour comprendre le sous texte, donc vous essayez de faire peur. D’autant que vous n’aviez même pas cliqué sur le lien … Risible.

jay · 18 juin 2018 à 22 h 48 min

Alors premier point : étant donné que vous avez nommé le lien « errance d’un électrosensible », il était assez évident, même si ça ne pointait que sur la page des liens, que cela visait mon site et non seulement une page spécifique et donc cela pouvait porter à confusion.

Deuxième point : Vous ne prenez pour exemple qu’une page parmi pas moins d’une bonne centaine d’articles qui eux ont bien toutes les sources qui vont bien. Les vidéos ne sont généralement que de l’illustration et non une source en soit.

troisième point : L’auto-citation me permet d’améliorer mon SEO et comme en générale mes articles sont sourcés, ça m’évite de refaire tout le boulot, je suis informaticien de formation et un peu feignant, donc quand je peux reprendre une de mes fonctions, je le fais sans me demander si la personne qui va lire mon code ne va pas me taxer de nombrilisme …

Quatrième point : Je suis tout à fait d’accord concernant l’apparence austère des sites dont je fais mention et dont certains sont un peu caricaturales dans leurs propos mais ils existent…

Cinquième point : Le rappel à la loi n’est pas une menace, personnellement j’ai vraiment assez de problèmes comme ça pour ne pas m’en rajouter. Je parlais surtout d’expérience et certains ne pourraient pas avoir le même seuil de tolérance.

Sixième point : Risible ? Cf : Le premier point.

Corentin Douay · 18 juin 2018 à 22 h 57 min

C’était de bonne guerre. Au plaisir de vous lire !

jay · 18 juin 2018 à 23 h 09 min

pas de soucis, à votre disposition.

ps : il manque un « vous » devant « avez nommé le lien » dans mon premier point si vous pouviez corriger ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :