Quand on est ingénieur (je ne suis pas ingénieur mais j’en ai marre de me pâlucher sur des inepties pour m’entendre dire que je suis un étudiant, un mauvais en plus), on a besoin de matos, de beaucoup de matos. A mon niveau, j’ai besoin d’appareils versatiles, fiables et pas chers, réparables facilement.

Même si j’ai quelques ressources financières je ne peux pas me permettre d’acheter du matos neuf, même chinois. Donc je récupère à pas cher quelques appareils pétés que je répare, ou quelques appareils qui fonctionnent mais qui ne valent plus rien par rapport à leur précision. Et je ne sais pas pourquoi, sûrement parce que c’est du matériel de recherche – je suis fan des LeCroy. Les nouveaux valent plusieurs maisons mais le matériel des années 90 est toujours très correct en performances brutes, même si les interfaces et options de mesures sont plus réduites. Mais si on considère les performances brutes des ADC, ils sont très, très performants. A l’origine fabriqués en Suisse, maintenant au Canada, c’est une marque très peu connue des ingénieurs car restée dans les laboratoires de recherche. Ils sont pourtant actuellement (2017) leaders sur le marché avec un modèle supportant une bande passante de 100GHz.


J’ai eu mon 9410 et sa puce GAL d’extension pour 230€, un truc comme ça. C’est un appareil très performant avec une bande passante de 150 MHz, très facile d’accès et très facilement réparable. Le seul inconvénient : il est énorme avec une profondeur de presque 40cm pour un poids de presque 25kg. Le phosphore est un peu brûlé mais c’est ce qui m’a permis de l’avoir pour si peu d’argent. Je n’en ai plus vraiment l’utilité mais je m’en sers en basse fréquence. Il est plus facile d’accès que mes gros oscillos HF.

Lecroy 9410 – 100Ms/s – 4Gs/s – 150MHZ

Ce type d’oscilloscope possède un mode temps réel à quelques centaines de méga samples par seconde, mais ce qui rend ce type de matériel très puissant et encore capable de rivaliser avec les appareils modernes, c’est le mode accumulation mémoire pour les signaux périodiques. Le 9350CM par exemple, monte à 10Gs/s. Avec ce type de technologie, des phénomènes répétitifs et très faibles peuvent être observés. En revanche, on n’a aucune définition pour les signaux faibles et rares. Il était très dur à l’époque – les années 90 – de faire des ADC haute vitesse. En revanche, ça fait longtemps qu’on est bon sur la précision.


J’ai acheté mon 9350CM il y a quelques mois, histoire d’avoir un truc à réparer. 250€ pour du 500MHz, c’est presque donné. Bon par contre il est arrivé avec un pet, après investigation une des pattes du filtre mode commun de l’alimentation à découpage est pétée, j’avais fait une réparation il y a quelques semaines mais il ne démarre plus, il faudrait que je m’en occupe. Un soucis de ce genre n’est pas inquiétant, quand ça concerne l’alimentation c’est toujours réparable. Je pense que la réparation de ce filtre fera l’objet d’un article sur ce site, pourquoi pas d’une vidéo ?

Cet oscillo c’est du high end dans le domaine de la recherche, certains laboratoires me l’envieraient presque. Il me permet de visualiser des horloges rapides et d’analyser le bruit de fond de mes générateurs. J’avoue que c’est un outil qui sera utile plus tard, quand je commencerais la RF.

 

Lecroy 9350CM – 1Gs/s – 10Gs/s – 500Mhz

J’ai également un 9310A, acheté rien du tout pour réparations. Je manque de temps hélas, je ferais ça une fois que j’aurais plus de place. J’ai dû le démonter entièrement pour réparer un connecteur cassé sur la carte mère, il me manque quelques petites pièces à imprimer en additif, et des capuchons d’encodeurs. Je le vendrais sans doute ensuite. Malgré sa faible profondeur mémoire et son taux de sampling assez faible, ça reste du très bon matériel pour quelqu’un qui commence en RF.

J’avoue que cet achat n’était pas forcément une bonne idée vu le 9350CM que j’ai réussi à attraper plus tard. Une fois réparé je chercherais sans doute à le revendre pour 200-300€.

Lecroy 9310A – 100Ms/s – 10Gs/s – 400MHz


Un petit mix :

  • Deux alimentations linéaires stabilisées Sodilec monorails avec régulation de courant capables de débiter 2A pour une plage d’utilisation de 0 à 20v. 20€ pièce. Imbattable.
  • Une alimentation symétrique linéaire stabilisée Sodilec monorail avec double régulation de courant et point milieu. 40v,1A – 45€ environ, je m’en sers tout le temps !
  • Une station de relfow Stamos avec fer à souder et fer à air chaud. Très fiable, j’ai eu un soucis dessus mais réglé très rapidement par une garantie irréprochable, comme souvent sur ebay. 100€ environ, mais c’est indispensable, vous ne ferez rien sans un bon fer à souder. La station de reflow permet de souder à la brasure sur du pas très, très petit. Attention à quand même préchauffer les composants, surtout les leds, elles supportent mal les chocs thermiques.
  • Un fréquencemètre Enertec 2720. Rare et très, très performant, il monte au gigahertz avec une définition ahurissante. 70€, bon là j’avoue c’était un caprice il ne sera vraiment utile que plus tard mais je suis quand même content de posséder une pièce aussi cool.

Alimentations Sodilec, poste de reflow et fréquencemètre gigahertz Enertec.


J’ai aussi acheté il y a quelques années un Tektronix 2215A, analogique donc, essentiellement pour avoir un mode X-Y performant. Pour faire la même chose sur du numérique il faut en effet de grand taux de sampling et de grandes profondeurs mémoires. Cf la chaîne de Jipihorn. 60Mhz de bande passante, c’est suffisant. La base de temps retardée reste parfois utile même si c’est souvent beaucoup plus rapide d’utiliser un oscillo numérique pour faire un diagnostic, surtout depuis que j’ai le 9350CM.

Tous les électroniciens devraient avoir un oscilloscope analogique, on peut visualiser des jitters et des bruits de fonds souvent cachés sur un oscillo numérique et juste avec la luminosité relative du phosphore. Pour moi, les deux sont complémentaires, passer le signal sur les deux permet de vraiment comprendre ce qu’il se passe. Je préférerais avoir du matos analogique qui monte au gigahertz comme le high end de chez tektronics de l’époque, on verra plus tard.


Du fait maison maintenant, une petite alimentation à base d’ATX. J’ai prévu de refaire quelques trucs dessus, je ne suis pas tellement satisfait de mon job, surtout sur le courant de sortie. J’ai beaucoup de HF, à vide comme en charge. Mais bon, pour un premier projet à la main alors que je n’y connaissais rien, c’est plutôt positif. Ce n’est pas grave de faire des trucs pas terrible, l’important c’est de toujours progresser.

Catégories : Matériel

Laisser un commentaire